NT Fire 017

Méthodes de tests pour armoires ignifuges.

Afin de déterminer la capacité d'un coffre ou d'armoire à protéger son contenu en cas d'incendie, les fabricants choisissent de répondre à une norme. Il existe différentes méthodes de test qui ont été développées dans différents pays et permettent toutes de déterminer la résistance au feu d'une armoire.

NORME NT FIRE 017

Cette méthode Nordtest définit un système de classification et une procédure de test permettant de déterminer la résistance au feu d’armoires papier ou supports sensibles. Cette méthode a été développée en Scandinavie et c'est probablement la méthode de test la plus répandue dans le monde aujourd'hui. Elle s'axe sur la résistance à la chaleur et au feu. Elle se base sur la norme ISO 834-1:1999. Test de résistance au feu.

CONDITIONS DE TEST

Il est réalisé sur une armoire complète. Les plans complets ainsi que la liste des matériaux de construction doivent être fournis et il est vérifié que l’échantillon y corresponde.
L’armoire est exposée au feu selon la norme internationale ISO 834 dans un four permettant ce type de test.
Au début du test, la température à l’intérieur de l’armoire doit être la même que celle du laboratoire dans lequel le test va être réalisé. Cette température doit être de +20°C +/- 10°C.
Au moins 6 thermocouples sont installés à des distances de 25mm de la surface interne de l’armoire.  
Avant le test, l’armoire est pesée, le taux d’humidité et la densité des éléments isolants sont mesurés. 

TEST

L’armoire est placée dans le four de telle façon que toutes les parois latérales et le dessus soient exposés au feu selon la norme ISO 834. La distance entre les murs internes du four et les surfaces externes de l’armoire ne doivent pas excéder 500mm. La distance entre le dessus de l’armoire et le haut du four ne doit pas excéder 300mm. 
Durant le test, les températures à l’intérieur de l’armoire sont mesurées en permanence.

RESULTATS

Durant le test on mesure la relation temps-température dans le four et dans l’armoire ainsi que le comportement de l’armoire.
Le rapport de test doit indiquer :

  • le nom et adresse du laboratoire de test
  • le numéro d’identification du rapport de test
  • le nom et l’adresse du client
  • les raisons du test
  • la méthode d’échantillonnage
  • le nom et l’adresse du fabricant
  • la marque de commercialisation de l’armoire
  • la description des conditions de test comprenant le type de matériau utilisé et les plans de l’armoire
  • la date de soumission de l’armoire pour test
  • la date du test
  • la méthode de test
  • les mesures de l’armoire avant le test
  • l’équipement et les instruments utilisés pour le test
  • toute déviation de la méthode de test
  • les résultats
  • la classification de l’armoire
  • la date et signature

CLASSIFICATION

Afin de classifier une armoire comme résistant au feu, il faut que :

  • pour le papier, la température à l’intérieur de l’armoire ne dépasse pas la température initiale de plus de 150°C
  • pour des disquettes, la  température à l’intérieur de l’armoire ne dépasse pas la température initiale de plus de 30°C

Les classifications sont alors 

  • NT Fire 017 – 60 Papier, 90 Papier ou 120 Papier
  • NT Fire 017 – 60 Diskette, 90 Diskette ou 120 Diskette 

Les chiffres 60, 90, 120 indiquent la durée pendant laquelle l’armoire répond aux conditions de test décrites précédemment. 

NORDTEST

Nordtest est une institution fondée en 1973 sous le Conseil des ministres Nordiques (Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Suède) qui agit pour l’harmonisation des conditions de test dans les pays nordiques et comme organe pré-normatif au niveau international. Nordtest offre une compétence et une expertise dans le domaine des tests techniques, un large réseau d’experts et plus de 600 méthodes de test recommandées.

Nordtest participe 

  • à la réduction des barrières techniques au commerce international et promeut l’idée « testé une fois, approuvé partout »
  • à la prise en considération de la santé, de la sécurité et de l’environnement dans les méthodes de test
  • à la promotion des intérêts nordiques dans un contexte international
  • au financement conjoint de la recherche et l’établissement de méthodes de test
  • au développement de techniques et produits, à la mise en place de standards

L’essentiel du travail de Nordtest est financé par le Conseil des ministres Nordique. Les fonds sont d’environ 1,6 million d’euros par an. Le travail du bureau et les experts sont financés  par les organisations participantes. 

Beaucoup de méthodes de test développées par Nordtest sont utilisées pour la mise en place de normes internationales, notamment ISO.